Les allergies saisonnières



La rhinite saisonnière, aussi appelée rhume des foins, est une réaction allergique causée par l’exposition aux pollens se manifestant à peu près aux mêmes périodes chaque année, soit de :

  • Mars à juin (pollen des arbres et des arbustes);

  • Mai à octobre (pollen des graminées, tels que le gazon, le foin);

  • Juillet à octobre (pollen de l’herbe à poux).

Au Canada, l’herbe à poux reste la plus importante source de pollen.


Pour différencier un rhume d’une rhinite


Les symptômes de la rhinite sont :

  • Le nez qui pique, qui coule et des sécrétions très liquides;

  • Des démangeaisons, des larmoiements et des rougeurs aux yeux;

  • Des éternuements en série ;Une congestion nasale;

  • Une tension dans la région des sinus;

  • Des maux de gorge, une voix rauque ou une toux;

  • Des démangeaisons dans la gorge ou le palais;

  • Une altération du goût, de l’odorat et de l’acuité auditive (surtout chez les enfants);

  • De la fatigue, de l’irritabilité et de l’insomnie, lorsque les symptômes durent plusieurs jours.


Réduction des symptômes


Plusieurs mesures simples et efficaces peuvent vous permettre de réduire les symptômes de la rhinite saisonnière :

  • Évitez d’aller à l’extérieur lorsque la concentration de pollen est plus élevée, c’est-à-dire : entre 7 h et 13 h; par temps chaud ou sec; lors des journées venteuses.

  • Gardez les fenêtres de votre résidence et de votre voiture fermées.

  • Utilisez un système d’air conditionné qui recycle l’air ambiant de votre résidence ou qui comporte un filtre à pollen.

  • Portez des lunettes de soleil à l’extérieur.

  • Changez de vêtements, lavez-vous dès votre arrivée à la maison.Ne faites pas sécher vos vêtements à l’extérieur.

  • Évitez les activités qui favorisent la dispersion des pollens comme la tonte de la pelouse.

  • Évitez de fréquenter les lieux où la concentration de pollen est élevée.

  • Évitez le contact avec d’autres irritants, comme la fumée de tabac, qui peuvent augmenter les symptômes d’allergie.


Vous devez consulter un médecin si:

  • Vos symptômes persistent et nuisent à votre qualité de vie;

  • Vos symptômes ne sont pas soulagés par les médicaments en vente libre;

  • Vous tolérez mal les effets secondaires des médicaments


Complications possibles

  • Même si les symptômes sont légers, la rhinite allergique non traitée peut s’aggraver et conduire à une sinusite chronique.

  • Une rhinite persistante est souvent liée à l’asthme, peu importe l’intensité des symptômes

  • Chez les enfants, la rhinite allergique augmente le risque d’otite moyenne.


Portail Santé mieux-être, gouvernement du Québec


Simon Hotte, MD FRCPC © AAIQ 2016 · Tous droits réservés · L’Association des Allergologues et Immunologues du Québec

0 vue

© 2020, Soins infirmiers de la Coopérative de solidarité santé de la Rive, Otterburn Park.

Politique de confidentialité.